Vie du groupe

Notre groupe folklorique est une grande famille qui vit au rythme des membres,

Jusque dans les années 80, c’était l’occasion pour beaucoup de jeunes sans moyens de pouvoir s’évader : combien ont découvert la Savoie, la France et même les pays voisins, jamais pressés de rentrer, il y avait toujours une escale au retour, le temps de se désaltérer de faire quelques pas de danse, fredonner quelques chansons, et il fallait rentrer à Flumet où, si l’heure le permettait, l’équipe terminait la journée autour d’un casse-croûte dans un restaurant du village, toujours au son de l’accordéon.
Les sorties s’enchainaient , jusqu’à 5 par semaine, jamais fatigués, certains étaient même contrariés lorsqu’ils ne pouvaient pas venir.
Le folklore a même été pour beaucoup l’occasion de rencontrer la femme ou l’homme de sa vie au sein du groupe ou d’autres groupes (les Contamines, Ugine …..) à savoir de 1977 à 1985, une dizaine de mariages : que de haies d’honneur joyeuses ou de barrage lorsqu’un garçon d’un autre village venait nous « voler » une cavalière.

Voilà, les temps ont changé, les jeunes ont d’autres moyens pour sortir, se rencontrer, il y a les études, le travail…..

Mais le Biau Zizé est toujours vivant, avec une moyenne d’âge de 45 ans, des familles entières, des couples, des grand-parents avec leurs petit enfants, des anciens membres qui ont la nostalgie reviennent …..
Dédé des Glières est toujours présent, alors qu’il faisait partie des pionniers avec son homonyme OUVRIER-BUFFET André (décédé), même si les cheveux et la barbe ont
grisonné, le coup de talon est toujours vif. Combien de chaussures usées et de chapeaux blanchis par la transpiration, le soleil ? il ne les a pas compté !

Nos sorties se sont espacées (20/25 sur toute l’année), ce n’est pas qu’il n’y a pas la demande, mais c’est un choix d’en refuser pour laisser du temps libre à tous, au maximum un week-end sur deux durant juillet et août, où si nous voulions nous ne quitterions pas le costume de l’été.
Nous partageons d’autres moments très conviviaux sans costumes : les répétitions, la soirée de l’assemblée générale, la galette des rois, des sorties détente à la journée ou sur plusieurs jours, la préparation des bugnes à l’occasion de la soirée pour Mathilde ……
Et en 2008/ 2009 les répétitions et l’enregistrement de notre premier cd des chants et musiques de nos alpages, le résultat d’une équipe qui a beaucoup travaillé et qui est toujours aussi motivée !